logo Sains-Richaumont

ACTUALITÉS

Édité le dimanche 24 juin 2018

L'école se dote d'un nom > Ecole Simone VEIL

Les élus du syndicat scolaire souhaitaient que l'école inaugurée en 2016 ait un nom. C'est chose faite depuis ce samedi 23 juin 2018, en présence de nombreux élus et d'une foule importante. Retrouvez l'intégralité du discours de Jean-Pierre VIEVILLE, Maire et Président du Syndicat scolaire des 12 communes.

" Le 12 octobre 2016, nous inaugurions cette nouvelle école, celle du syndicat scolaire de 12 communes regroupées : Berlancourt, Chevennes, Colonfay, Housset, La Neuville-Housset, Landifay et Bertaignemont, Le Hérie-la-Viéville, Le Sourd, Monceau-le-Neuf et Faucouzy, Puisieux et Clanlieu, Sains-Richaumont et Wiège-Faty.

À côté, se trouve le collège et cet ensemble forme le Campus qui permet à chaque enfant de ces 12 communes regroupées, un accès à l’Education de 2 à 15 ans, de la Toute petite section à la 3ème.

Il nous paraissait important, nous les membres du syndicat, d’offrir à cet établissement scolaire, un nom, celui d’une personne qui porte nos valeurs.

Mais avant d’aller plus loin dans mon propos, permettez-moi de vous demander d’avoir une pensée pour Tom APPLAINCOURT, élève de CM1, petite victime d’un crime épouvantable qui secoua l’ensemble de la communauté éducative et la population. Tom est parti le 21 mai dernier. Je tenais, nous tenions, à lui rendre hommage. Merci de respecter une minute de silence en dirigeant nos pensées vers la famille et les proches.

Les membres du syndicat scolaire souhaitaient que l’école porte un nom. Très rapidement, celui de Simone VEIL, décédée il y a un an, le 30 juin 2017 pour être précis, a été avancé par Sandrine BEAUD’HUIN, Madame le Maire de Landifay et Bertaignemont. La proposition n’a pas fait l’objet de longs débats. Faisant consensus, elle a été adoptée à l’unanimité. Il faut dire que Simone VEIL portait les valeurs que nous souhaitons pour nos enfants et l’école de nos villages.

Issue d'un petit village lorrain de 400 âmes semblable à nos communes rurales de Thiérache, Simone JACOB affronte dès 16 ans, âge de sortie du collège, la déportation. Elle est juive et durant la Shoah, perd ses parents et son frère. Avec ses sœurs, elles aussi déportées, elle échappe au pire. En 1946, elle épouse Antoine VEIL puis, après des études de droit et de science politique, entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire. En 1974, elle est nommée Ministre de la santé par le président Valéry GISCARD D'ESTAING. Elle porte avec un courage sans faille la loi qui porte communément son nom, loi dépénalisant le recours par une femme à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Son courage et sa ténacité face à une opposition très remontée font d’elle une icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France.

Première Présidente du Parlement européen élue au suffrage universel de 1979 à 1982, elle promeut la réconciliation franco-allemande, préalable à la construction européenne et ce, malgré ou grâce à son histoire personnelle.

De 1993 à 1995, elle est Ministre d'Etat, Ministre des Affaires sociales, de la santé et de la Ville, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Femme cultivée, elle est élue à l’Académie française en 2008. Sur son épée d'Immortelle sont gravés le numéro de matricule qui avait été inscrit sur son bras à Auschwitz [numéro 78 651], ainsi que les devises de la République française et de l'Union européenne : « Liberté, Egalité, Fraternité » et « In varietate concordi » (unis dans la diversité)

• Liberté, Egalité, Fraternité : ces trois mots sont inscrits sur l’école pour rappeler à chacun les valeurs fondamentales de notre République, valeurs qui se forgent aussi à l’école
• In Varietate concordia : unis dans la diversité – Nos communes ont su s’unir dans un syndicat scolaire et mener à terme un beau projet, un projet d’avenir, celui d’une école que fréquente près de 300 élèves

Dans quelques jours, le 1er juillet 2018, Simone VEIL fera son entrée au Panthéon avec son mari.

Je ne sais pas si un élève de l’école aura un jour une carrière, un parcours similaire à celui de Simone VEIL mais que tous puissent s’inspirer de sa vie et qu’elle soit pour eux un modèle, une lanterne, une référence."

Jean-Pierre VIEVILLE,
Maire de Sains-Richaumont et Président du Syndicat scolaire